May 4, 2018

Reynold Brown, maître de l'affiche de cinéma des années 50-60


Après le grand Drew Struzan, je m'attaque à un autre affichiste de cinéma de renom. Il s'agit de l'extraordinaire Reynold Brown, dont tout fan de cinéma de SF des années 50 a vu au moins une de ses affiches, sans forcément savoir qui se cachait derrière. (Il a d'ailleurs été le professeur de Struzan au Art Center College of Design de Pasadena, en Californie, et Struzan possède des originaux de son "mentor".)
L’œuvre de Reynold Brown que je possède est une gouache créée en 1956 pour le film Pillars of the Sky, de George Marshall, avec Jeff Chandler, Dorothy Malone et Ward Bond dans les rôles principaux (notons aussi la présence de Lee Marvin). Pillars of the Sky est un western "chrétien" (un genre assez peu courant...).
La peinture mesure environ 31 x 71 cm (bandeau blanc contenant les éléments typographiques compris).
Voici l
’œuvre en question: 


 Et une version un peu différente du poster final:


On y trouve les éléments communs à la plupart des affiches de Reynold Brown.
Ce qu'on repère immédiatement, bien sûr, ce sont les portraits des acteurs principaux. 





Jeff Chandler, la star du film, devant contractuellement être mis en avant, il est donc visuellement le plus grand dans l'image. Et son arme qui sort du cadre guide le regard du spectateur vers son visage.
 

Puis on voit le personnage féminin, Dorothy Malone, avec son vêtement déchiré laissant apparaitre son épaule, comme pour montrer sa faiblesse (c'était une autre époque...), et enfin le second rôle masculin, Ward Bond.





Les trois portraits sont évidemment parfaitement ressemblants, comme tous les portraits peints par Brown.

Ensuite, il y a la scène qui se déroule en arrière-plan. Sur les affiches des années 50, il était courant d'avoir ce genre de vignettes qui semblent illustrer une scène du film, comme pour donner un avant-goût au spectateur de ce qu'il allait voir. Reynold Brown ne voyait jamais en avance les films dont on lui demandait de créer les affiches, aussi devait-il le plus souvent imaginer ce qu'il pensait y trouver. Et parfois, le poster "mentait" en racontant davantage que ce qu'il se passait dans le film.
Pour Pillars of the Sky, on voit une magnifique scène de bataille panoramique entre militaires et indiens (avec plus de quarante chevaux à l'image !). Brown montre ici tout son talent, en dépeignant plusieurs scènes d'actions, parfois en seulement quelques tâches de peinture (les chevaux du fond sont superbes de simplicité).



 

La gamme chromatique est elle aussi très intéressante: les champs de batailles ensanglantés aux tons oranges ocres du premier plan se transforment en forêts vertes-bleues puis en montagnes presque pourpres à mesure qu'on s'éloigne vers le fond de l'image.
Notons aussi l'église littéralement éclairée par un rayon de lumière divine (puisqu'il est question de religion dans le film).
Par ailleurs (et ce n'est pas toujours le cas avec les peintures originales d'affiches de films), les différents éléments de texte sont toujours présents: le titre ("Pillars of the Sky") est constitué de lettres peintes découpées puis collées, et le sous-titre ("This was the night of the Tomahawk and the Cross") et les indications techniques ("in Cinemascope" et "Print by Technicolor") sont peints à la gouache blanche directement sur la peinture.

Reynold Brown est un illustrateur américain né le 18 octobre 1917 et mort le 24 août 1991.
Après avoir travaillé quelques temps sur l'encrage du comic strip Tailspin Tommy pour Hal Forrest dans les années 30, il devient illustrateur technique dans l'aviation (il réalise notamment des illustrations ultra précises de "tranches" d'avions), puis crée de nombreuses images pour des magazines américains tels que Argosy, Popular Science, Boys Life...
A partir des années 50, suite à sa rencontre avec Misha Kallis, alors directeur artistique chez Universal Pictures, il commence une carrière d'affichiste de films. Afin de subvenir aux besoins de sa famille (nombreuse), il acceptera tous les contrats qu'on lui proposera, même s'il réprouvait parfois ce qu'on lui demandait de peindre (surtout vers la fin de sa carrière).
Parmi ses plus fameuses affiches, on peut citer celles pour Creature from the Black Lagoon (1954)
 

 Attack of the 50 Foot Woman (1958) - probablement sa plus connue:


 Cat on a Hot Tin Roof (1958) avec Elisabeth Taylor:


 Ben-Hur (1959), Spartacus (1959) avec Kirk Douglas, The Alamo (1960):
 



Brown prenait un soin égal pour chaque projet, quel que soit son importance, et ses illustrations fourmillent de détails.
Rien que pour le poster de How the West Was Won (1962), il a créé cinq illustrations complètes (visibles sur le deuxième poster):




Brown a travaillé sur de nombreuses autres affiches de westerns. Parmi les plus réussies d'entre elles, on peut citer Dawn at Socorro (1954): 



Backlash (1956): 


 
The Last of the Fast Guns (1959):


Voici d'autres affiches de films sur lesquelles il a travaillé:

Johnny Dark (1954):


Tarantula (1955):



The Island Earth (1955): 


The Creature Walks Among Us (1956):

 
The Mole People (1956):

 
The Unguarded Moment (1956):




Battle Hymn (1957):



I was a Teenage Wolf (1957):

The Deadly Mantis (1957):
 


The Incredible Shrinking Man (1957):



The Land Unknown (1957):



The Tarnished Angels (1958):



Voice in the Mirror (1958):



Headless Ghost (1959):


 House on Haunted Hill
(1959):



The Time Machine (1960):



The Phantom of the Opera (1962):





Lorsqu'une attaque cardiaque l'a contraint a stopper sa carrière dans l'illustration commerciale en 1976, il a déménagé avec sa femme dans le Nebraska, où il a continué a peindre des scènes de western jusqu'à sa mort en 1991.

Il existe un excellent livre sur l'artiste, Reynold Brown: A Life in Pictures, écrit par Daniel Zimmer et publié en 2009 chez The Illustrated Press (une seconde édition augmentée est sortie en 2017). Cette monographie d'environ 300 pages retrace la carrière artistique de cet illustrateur hors du commun et fourmille d'images évidemment magnifiques, souvent directement scannées depuis les peintures originales.

 
Quelques liens utiles:
 


Le site de Franz Brown, le fils de Reynold Brown, qu'il consacre à son père: http://reynoldbrown.com/

Il y a aussi un documentaire très intéressant sur Reynold Brown, The Man Who Drew Bug-eyed Monsters, sorti en 1994 et visible (en anglais) sur youtube:
Partie 1 : https://www.youtube.com/watch?v=GuvpcyCjRMk
Partie 2 : https://www.youtube.com/watch?v=WjqyiRrbshM
Partie 3 : https://www.youtube.com/watch?v=II6F79iQ_eA&t=1s
Partie 4 : https://www.youtube.com/watch?v=3qnLWteOB8I

Une grande partie des visuels de cet article a été trouvée sur le site d'enchères américain Heritage Auction: https://www.ha.com/
Par ailleurs, vous trouverez les visuels de nombreuses autres affiches créées par Reynold Brown sur le blog "Monster Brains":

A bientôt !

No comments:

Post a Comment

Feel free to comment and add any additional information that might be useful.